NOTRE NOUVEAU SITE WEB EST EN LIGNE !!

CHERS AMIS VISITEURS

Notre nouveau site Web vous attend à l’adresse ci-dessous :

http://www.acfp-ondaine-loire.eu/

Notre Blog n’est plus mis à jour depuis le 1er janvier 2015. Il aura « vécu » pendant 8 années pleines, mais il reste ouvert à tous ceux qui souhaitent continuer à consulter l’historique de nos manifestations passées.

Nous vous remercions pour votre fidélité.

Bien amicalement

Jean RABESCO, président de l’ACFP

Calendrier 2015 de l’ACFP

Planning2015

Samedi 15 novembre 2014 : RÉTROSPECTIVE 2014

 Digital CameraN’oubliez pas cette date, nous ferons la projection d’un important diaporama de plus de 700 photos, et de nombreuses vidéos réalisées par nos adhérents au cours de l’année, à l’occasion des manifestations et voyages que nous avons vécus ensemble. Même si vous n’avez pas participé à l’une ou l’autre, venez passer un après midi de convivialité à compter de 16 heures, salle Valette, rue Maurice  Thorez à La Ricamarie, à proximité de la salle Montagnon pour ceux qui ne connaissent pas.

Video projecteurPour ceux qui souhaitent acheter le DVD de la Rétrospective, ou celui de notre voyage en Italie,  comme nous le faisons chaque année, nous enregistrons par  avance votre commande au prix de 10€ l’un, et 15€ les deux. Ils seront remis le jour de la rétrospective. Merci de nous en faire commande très rapidement pour que nous puissions les réaliser. Vous pouvez commander par email en mettant un commentaire au bas de cet article ; par téléphone : 06 10 27 11 92

 

05 Octobre 2014 – FÊTE BAVAROISE ANNUELLE

0 Quelle bonne Choucroute

Cette 4ème édition de la Fête Bavaroise a reçu le succès qu’elle méritait. Tout d’abord par une affluence plus importante que l’an dernier, malgré de nombreuses excuses reçues de nos fidèles amis et adhérents. Ensuite, la qualité de l’orchestre venu spécialement de Montceau les Mines, ODRA ORCHESTRA, des musiciens très professionnels, conduits par Casimir,  leur responsable musical. Enfin, l’excellente choucroute Royale qui nous avait été préparée par Messieurs FAVIER, père et fils, traiteurs à La Ricamarie. Là aussi, on a à faire à des professionnels, compétents dans leur métier, efficaces dans leur travail, entourés d’une équipe bien rodée qui assure un service remarquable. Bref, tous les ingrédients du succès étaient là. C’est ce qui a fait la réussite de cette journée.

Au préalable, dans la matinée, les bénévoles de l’équipe de l’ACFP avaient préparé la salle, en installant les tables et chaises, et en assurant la décoration. Dès midi, l’apéritif était offert à chaque personne, après validation de son inscription à l’entrée. Au cours de ce moment de bonne convivialité, le président recevait les personnalités locales : Monsieur FAURE, maire de La Ricamarie, Monsieur BARNIER, maire du Chambon Flles et Conseiller Général. Enfin, Monsieur CINIERI, députait de la circonscription qui nous a fait l’honneur de rester au déjeuner. L’après midi s’est poursuivie  sur des thèmes musicaux de tous genres, il y en avait pour tous les gpûts, pour les jeunes et les moins jeunes. Nos musiciens ont su répondre aux attentes de tous les danseurs. Merci très sincèrement à ces musiciens dont plsieurs sont d’origine polonaise…. Merci à  Richard, leur président, à Casimir, Bernard, Franck, Olivier et les autres. 

Je le répète, une journée bien réussie dont le mérite revient à tous ceux que j’ai cités plus haut, mais sans oublier tous les membres de l’équipe de notre bureau qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Je leur adresse également mes plus sincères remerciement pour leur disponibilité et leur dévouement.

 

05 septembre 2014 – Commémoration La Versanne

00 La Versanne RN82

Stèle de La Versanne

Comme chaque année à pareille époque, c’est à dire le 1er ou le 2nd vendredi de septembre, les municipalités de La Versanne, du Chambon Feugerolles et de La Ricamarie, s’unissent pour l’organisation de cette commémoration. Les jeunes maquisards dont la majorité était d’origine polonaise (voir notre précédent article), étaient tous originaires de la vallée de l’Ondaine, habitants du Chambon Flles et de La Ricamarie. Nous ne reviendrons pas sur les circonstances de ce drame qui avait ému alors toute la population au sud du département, et même au-delà. L’organisation prévue à tour de rôle par les deux communes de l’Ondaine, consiste à plusieurs dépôts de gerbe :

  • 16h00 : devant la mairie du Chambon Flles sur la stèle de Jean MOULIN
  • 16h15  :  passage Joannès MAROC, à proximité de l’Eglise de Cotatay
  • 16h30 :  monument aux morts à La Ricamarie, rue Gambetta
  • 17h15  : au lieu-dit Les Loges de Montheux, le lieu du drame, dans une clairière située sur le massif du Pilat, tout près de la commune de La Versanne.
  • 18h15 : retour sur La Ricamarie (organisatrice 2014) où un vin d’honneur sera suivi d’une collation résidence de La Récamière.

07 Stèle de La Versanne

Parmi les personnalités, nous avons noté la présence de Messieurs :

  • Dariusz WISNIEWSKI, Consul Général de la République de Pologne à Lyon,
  • Jean-François BARNIER, maire et conseiller général du Chambon Flles,
  • Marc FAURE, maire de La Ricamarie, accompagnés de plusieurs élus de leurs conseils municipaux, ainsi que les élus de La Versanne.
  • Plusieurs représentants de l’armée étaient également présents, notamment Mr le Lieutenant -colonel René di CARLO, qui fut victime d’un léger malaise en arrivant sur les lieux du drame.
  • Mr le vice-président de l’UNSOR,  Wladys RUZALSKI
  • De nombreuses associations patriotiques locales : le Comité des Ancien Combattants nationale
  • La présence de Mr Laurent CHISSOS, président national du Souvenir Polonais en France, accompagné de plusieurs de ses adhérents.

Enfin, parmi les membres des familles, (voir la photo de l’album), il y avait de gauche à droite :

  • Monsieur Léon CIACHERA et sa sœur, qui sont les neveux de Léon et Jozef Ciachera
  • Madame Sabine PYTEL, soeur de Teresa Zolkowska, entourée par ses deux filles Thérèse et Christiane
  • Madame Stanislawa KONICKI, sœur de Paul Buck
  • Madame Lucie PACZESNY, sœur de Stefan Bojar, n’avait pas pu faire le déplacement.

Chers amis lecteurs, si vous avez en votre possession ou dans vos connaissances, des photos et/ou d’autres précisions sur ce drame survenu le 20 juillet 1944, nous vous remercions de bien vouloir nous les faire connaitre.

 

20 juillet 2014 – La Versanne, 70 ans déjà

08 La stèle nationale cimetière de La Ricamarie

La  stèle  nationale  au  cimetière  de    La Ricamarie

C’est sous l’impulsion de l‘Association Culturelle Franco-Polonaise (ACFP) et le Souvenir Polonais en France (SPF) que s’est tenue le dimanche 20 juillet 2014, la commémoration du 70ème anniversaire du massacre des jeunes résistants polonais, sur la commune de La Versanne, massif du Pilât dans le département de la Loire, tout près de Saint Etienne. Cette manifestation avait rassemblé beaucoup de monde malgré une météo extrêmement pluvieuse. Mais les associations patriotiques locales étaient bien représentées. Le SPF, sous la houlette de son président national, Laurent CHISSOS, avait tout organisé, comme il en a l’habitude. Les autorités civiles et militaires étaient présentes. Je ne saurais pas toutes vous les citer de craintes d’en oublier ou de commettre quelques erreurs. Toutefois, parmi les autorités civiles nous avons noté la présence des élus représentant les communes de La Ricamarie, du Chambon Flles et de Roche la Molière. Parmi les associations patriotiques, il y avait bien évidemment le SPF, co-organisateur, les représentants des familles de certains des résistants. Parmi eux, trois femmes : Mesdames Lucie PACZSESNY sœur de Stéphan BOJAR ; Stanislawa KONICKI sœur de Paul BUCK, et enfin Anna KACZMAREK, sœur de Teresa ZOLKOWSKA. A noter que Mr Léon CIACHERA était absent pour cause de cure, il est le neveu de Joseph et  Léon CIACHERA.

La cérémonie fut empreinte d’une grande émotion, tant à la chapelle du Montcel, qu’au cimetière de La Ricamarie. Il était essentiel, voire primordial, que la mémoire de ces jeunes martyrs ne soit pas oubliée. Le Père Zdzislaw POCZATEK nous le rappelait dans son homélie. Après le cimetière, tout le cortège sest immédiatement rendu salle des Clapeuses où le président CHISSOS, ainsi que les personnalités, ont rappelé, chacun à leur manière, que :

« L’oubli est pire que la mort’

Ci-après, je vous livre un bref résumé des circonstances de ce drame horrible, tiré d’un travail et d’une minutieuse enquête réalisé par Monsieur Jean-Michel STEINER, historien stéphanois. C’est avec son autorisation que cette publication est réalisée. Je tiens une nouvelle fois à lui adresser tous nos remerciements pour ce travail qui avait demandé de nombreux mois de recherches parmi les archives civiles et judiciaires locales.  Le maquis de la Versanne en résumé.

20 juillet 1944, La Versanne, Loire

 Un maquis Franco-Polonais de la MOI-FTP est exterminé par la Wehrmacht

Vingt résistants exécutés, presque tous des hommes jeunes et, à deux exceptions près, d’origine polonaise. Parmi eux, une seule femme : Teresa Zolkowska. Une moyenne d’âge à peine supérieure à 23 ans, la moitié d’entre eux ayant 20 ans ou moins. Ce maquis appartenait à la branche MOI (Main d’œuvre Immigrée) des FTP (Francs tireurs et partisans), bras armé de la résistance communiste. Le fait que ces jeunes gens rejoignent un maquis de la MOI ne signifie pas que tous adhèrent aux idées du Parti communiste. Ils entrent dans la clandestinité parce qu’ils se sentent menacés par la politique xénophobe et anti ouvrière du régime de Vichy, parce qu’ils cherchent à échapper aux réquisitions du Service du Travail Obligatoire, parce qu’ils voient la libération approcher et sont avides d’action. Même si la belle saison en atténue les rigueurs, la vie cachée dans les bois n’est pas facile.

Le chef du groupe venait clandestinement s’approvisionner auprès des fermes dans la petite vallée du Cotatay sur le versant septentrional du Pilat, près du Chambon-Feugerolles. Lorsqu’en juillet 1944, il stationne à la ferme de Rioclar, entre le col de la République et Saint-Genest-Malifaux, le maquis se retrouve aux abords de la route Saint-Étienne – Valence qui traverse le massif du Pilat. Il est donc en position de surveiller et menacer des convois allemands qui voudraient éviter l’axe rhodanien. Conscient des risques qu’il court, le maquis déménage le 16 juillet pour venir occuper une ferme inhabitée dans une clairière des Grands bois, au lieu-dit les Loges de Montheux.

Dans la journée du 19 juillet, deux hommes commettent l’imprudence de venir consommer au café de l’hôtel du Grand Bois. Plusieurs dénonciations parviennent à la Kommandantur. Selon le gérant de l’hôtel, le 20 juillet à 5 heures du matin, un millier d’Allemands (d’autres sources parlent de 400 hommes) viennent encercler le secteur. Un témoin voit trois camions arriver à sa hauteur vers 9 heures du matin. Les Allemands bien renseignés, arrivent discrètement et, profitant de l’effet de surprise, ils ouvrent le feu sur les résistants. Selon un témoin : « Il y en a eu trois fusillés, plus un tué qui s’évadait ». Mais  il s’avère impossible pour les résistants de se replier. Plusieurs maquisards tombent au cours de la fusillade qui dure environ deux heures. Les autres sont faits prisonniers. Un autre témoin raconte la suite : « Après la bataille, les Allemands ont chargé sur une charrette, tout le matériel qu’ils ont trouvé sur les lieux. Puis ils ont fait sauter la maison occupée par le maquis, et  en même temps,  ils ont fusillé les prisonniers faits sur place ».

Sitôt la Libération intervenue, le Tribunal militaire de Saint-Étienne, est saisi de l’affaire. Les interrogatoires durent deux mois, certains témoins devant être recherchés jusqu’à Paris. Le rapport final, daté du 10 novembre 1944, insiste sur « les graves responsabilités » qui pèsent sur une dizaine de personnes, toutes françaises. Ce rapport révèle la bassesse de certaines d’entre elles : une femme reconnaît avoir, pour 7.000 francs, indiqué la localisation précise du groupe.

Après le temps de l’opprobre, avec la capitulation allemande, arrive le temps des hommages. Le premier anniversaire est célébré à La Ricamarie par une cérémonie unanime et émouvante. On note la présence du secrétaire du Préfet, des maires des diverses communes minières toutes tendances politiques confondues, d’une délégation polonaise. Un office religieux est célébré en l’église paroissiale par trois prêtres dont le curé qui retraça l’historique de la bataille. Le journal stéphanois Le Patriote, tient à souligner le patriotisme de ces jeunes gens : « Ce maquis, formé de Polonais et de quelques Français est l’affirmation touchante de l’amitié séculaire Franco-Polonaise, sentie profondément et d’instinct par les masses populaires car tous ces maquisards étaient des ouvriers et la plupart des mineurs ».  Le même jour, au Chambon-Feugerolles ce sont aussi les mémoires de Félix ZDRACK, tombé le 23 avril 1944 au camp Wodli et celle de Joseph GRZEGORCZYK qui sont honorées ; à Roche-la-Molière, dans la cité polonaise de Beaulieu, c’est à Joseph GRAMATYKA que l’on rend hommage. Ces jeunes Polonais du bassin minier tombés au combat dans les rangs de la Résistance sont reconnus comme « Morts pour la France ».

Un premier monument est inauguré le 1er novembre 1945, sur les lieux mêmes du massacre. L’ambassadeur de Pologne le Dr SKRZESZEWSKI ainsi que le chef de la mission militaire polonaise en France, le colonel NASZKOWSKI, sont également présents. En juillet 1946, en présence de toute la communauté polonaise du bassin minier stéphanois, la municipalité de La Ricamarie inaugure son monument dans l’enceinte du cimetière. Au sommet d’une stèle de marbre blanc figure l’emblème de la France Libre « la Croix de Lorraine » et le V de la victoire entouré par les drapeaux français et polonais. À la base, sont inscrits les noms des vingt maquisards. Au centre une double inscription dans les deux langues : « Aux héros tombés à la Versanne pour votre liberté et la notre. 20-7-1944 ». Aujourd’hui, les actes de décès de chacun de ces jeunes Polonais “inconnus” portent en marge : « Mort pour la France ».

 Jean-Michel STEINER

 Liste des résistants polonais  morts pour la France, à La Versanne, dans l’ordre des actes de décès :

  • Stanislaw JANKOWSKI, né le 22 juin 1926 à Roche-la-Molière ;
  • Adolphe WRONSKI, né le 21 décembre 1920 à Dortmund (Allemagne) ;
  • Mieczyslaw ROJECH, né le 19 octobre 1910 à Rodziewice (Pologne) ;
  • Teresa ZOLKOWSKA, née le 16 octobre 1926 à Unieux (Loire) ;
  • Théodore LOPUSZANSKI, né le 4 mars 1906 à Gwozdziec (Pologne) ;
  • Wieczyslaw STEFANIACK, né le 6 juillet 1925 à Myedzychod (Pologne) ;
  • Jean SINCHWUSKI, né le 4 juin 1925 à La Ricamarie (Loire) ;
  • Stanislaw PIETRZACK, né le 2 août 1926 à Lewarde (Nord) ;
  • Stanislaw ROBASZEWSKI, né le 31 octobre 1926 à Gostyn (Pologne) ;
  • Joseph CIACHARA, né le 12 février 1923 à Montceau-les-Mines (Saône-et- Loire) ;
  • Jean-Marie BORNE, né le 15 octobre 1923 au Chambon-Feugerolles (Loire) ;
  • Stanislaw KRAYSER, né le 5 mars 1903 à Leskowice (Pologne) ;
  • Paul BUCK, né le 11 août 1925 à Saint-Tienne (Loire)
  • Charles BERGERETTI, né le 26 décembre 1919 à Rive-de-Gier (Loire) ;
  • BOJAR Stephan, né le 27 décembre 1922 à Witjawo (Pologne) ;
  • François ZMUDA, né le 7 octobre 1902 à Marcyporemka (Pologne) ;
  • Léon CIACHARA, né le 19 septembre 1924 à La Ricamarie (Loire) ;
  • Adam JACOBOWSKI ;
  • Jean MIS, né le 8 mai 1927 à Firminy (Loire) ;
  • Joseph STROZ, né le 10 février 1924 à Champagnac-les-Mines (Cantal).

 

24 juin au 4 juillet 2014 – Italie du nord

20140629 ACFP  place St Pierre de Rome


L’Italie : de la Côte Amalfitaine à la Vénétie  :  
10 jours / 09 nuits

Du 25 juin au 04 juillet 2014, au départ de La Ricamarie.

 Nous avons parcouru 3 grandes régions majeures de l’Italie que nous avons découvert lors d’un itinéraire original : Le Vésuve, la Côte Amalfitaine, la Toscane et la Vénétie…en passant par la ville éternelle et incontournable : Rome.

LES POINTS FORTS

  • Montecassino : son abbaye (Unesco)         > Le centre historique de Rome (Unesco)
    • Les superbes paysages toscans                      > Pise et le Campo Santo
    • La Piazza del Duomo à Pise (Unesco)        > Le centre historique de Florence (Unesco)
    • Venise et sa lagune (Unesco)

     J1. Mercredi 25 juin 2014. Ricamarie – Formia ; Départ en bus vers pour l’Italie tôt le matin. Arrivée à l’hôtel. Dîner et nuit à Formia.

    J2. Jeudi 26 juin 2014. Montecassino – Vésuve : Après le petit déjeuner, visite de Montecassino : son abbaye, maison-mère de l’ordre des Bénédictins, qui est tout simplement l’un des joyaux du patrimoine occidental. Elle fut fondée en 529 par Saint Benoît qui y passa une grande partie de sa vie et où il y mourut.  Déjeuner au restaurant en cours de visite.  Départ pour le Vésuve, en début d’après-midi:  montée au Vésuve, dont l’éruption de 79 ensevelit les villes romaines de Pompéi et d’Herculanum. Des pentes du volcan se dessine une vue stupéfiante sur le cratère et la baie de Naples. Dîner et nuit à Vico Equense.

    J3. Vendredi 27 juin 2014. La Côte Amalfitaine : La Costiera Amalfitaine, peut-être la plus belle côte italienne, des paysages magnifiques gorgés de végétation luxuriante, dans un relief accidenté et sauvage. Vous traverserez des villages de pêcheurs qui descendent en terrasses vers la mer. Premier arrêt à au village de Positano. Arrêt à Amalfi juché sur les pentes d’un vallon, face à la mer. C’est la plus ancienne république d’Italie (fondée en 840), vous flânerez dans ces ruelles, escaliers, passages voûtés, aux façades toutes différentes. Visite du Duomo di Sant’Andrea qui date du Moyen-Age et qui témoigne du goût pour les splendeurs orientales avec notamment la porte de bronze provenant de Constantinople. Montée à Ravello, suspendue dans un site inoubliable qui attira nombre d’artistes au cours des siècles. Visite de la Villa Rufolo où depuis les terrasses du jardin vous admirerez un panorama magnifique. Arrêt à Vietri Sul Mare, visite et temps libre. Déjeuner libre en cours de visites. Dîner et nuit à Vico Equense.

    J4. Samedi 28 juin 2014. Le matin, route pour RomeCette demi-journée sera consacrée à la découverte de la Rome antique. Tandis que le superbe Colisée nous immergera dans l’univers des gladiateurs, la colline du Palatin, recouverte des vestiges des demeures impériales, nous transportera à l’époque mythique de la fondation de Rome. Enfin, le forum romain nous fera revivre les grands instants de la vie politique, administrative, religieuse au travers des basiliques, des temples et du Sénat… Non loin de là se dresse le Capitole, où se trouvait le Temple de Jupiter, centre du monde romain, et dont la splendide place est due à Michel-Ange…  Déjeuner libre.  Dîner et nuit à Rome.

    J5. Dimanche 29 juin 2014. Rome : La place et la basilique Saint-Pierre, centre du monde chrétien. Ici, ce ne sont pas moins de 2000 ans d’histoire de la Rome des Papes qui s’offrent à nous, en même temps que les superbes réalisations de Michel-Ange qui en conçut notamment la coupole… Continuation par une promenade aux Champs de Mars nous mènera du Panthéon, dont la coupole reste un prodige d’équilibre, à l’église Saint-Louis-des-Français, qui abrite le cycle de Saint Mathieu du Caravage, puis de Saint-Ignace à la célèbre Fontaine de TréviDéjeuner libre. Dîner et nuit à Rome.

    J6. Lundi 30 juin 2014.  Après le petit-déjeuner, départ pour Pise. Arrêt dans la région de Montepulciano/Montalcino, pour une dégustation de vin. A Pise, l’Arno dessine l’une de ses boucles les plus majestueuses Ici, les façades colorées de jaune, de rose et d’ocre sont souvent teintées d’une lumière fascinante. Visite des monuments qui composent le Campo dei Miracolei, avec sa cathédrale, sa Tour Penchée et son baptistère.  Déjeuner libre. Dîner et nuit à Montecatini.

    J7. Mardi 01 juillet 2014.  Après le petit déjeuner, départ pour FlorencePremier contact avec la ville par la visite de l’un de ses emblèmes : le Duomo Santa Maria del Fiore et son impressionnante coupole conçue et réalisée par Filippo Brunelleschi. Quatrième plus grande cathédrale d’Europe, elle déploie une architecture contrastée mettant en opposition sa façade de marbre de style néogothique et l’apparente simplicité de l’intérieur. Dans l’ombre de la cathédrale, le baptistère San Giovanni, un des édifices les plus anciens de la ville, est remarquable à plusieurs points de vue : ses portes de bronze, sa « Porte du Paradis », chef-d’oeuvre de Ghiberti, ainsi que sa coupole ornée de superbes mosaïques… A l’intérieur, son éblouissant décor de mosaïques résume l’évolution de la peinture toscane à partir de l’influence byzantine jusqu’à un style typiquement florentin qui annonce Giotto.

    Continuation vers le cœur battant de la cité, la Piazza della Signora est la deuxième grande place florentine, où se trouve le Palazzo Vecchio, siège du gouvernement florentin pendant sept siècles et la Galerie des Offices, le plus célèbre musée florentin. Parmi les sculptures qui ornent cette place figurent la statue équestre de Cosme Ier, mais aussi une copie du David de Michel-Ange. La loggia Dei Lanzi, appelée parfois Dell’Orcagna, située sur le côté est de la place, se compose de trois travées et servait d’abri aux magistrats de la ville lors des nombreuses cérémonies qui se déroulaient à Florence. Elle abrite actuellement, plusieurs répliques de sculptures, dont les plus célèbres sont le Persée et l’Enlèvement des Sabines. Dominant la place, le Palazzo Vecchio d’Arnolfo di Cambio est le témoin des luttes fratricides entre guelfes et gibelins. Ancien Palais de la Seigneurie, puis Palais Ducal, il est aujourd’hui la mairie de Florence, mais abrite également de magnifiques salles dans lesquelles s’exprimèrent des artistes d’exception : Agnolo Bronzino, Ghirlandaio, George Vasari… Pour ceux qui le souhaitent, promenade à pied sur « l’ancien chemin de ronde » du Palazzo, utilisé au Moyen Age par les gardes  pour veiller sur la ville, qui n’a subit aucune modification depuis. Les magnifiques points de vue sur les monuments apporteront un regard différent sur l’architecture de la ville. Le reste de l’après-midi sera libre, pour une découverte personnelle.  Déjeuner libre.  Dîner et nuit à Montecatini.

    J8. Mercredi 02 juillet 2014. Après le petit déjeuner à l’hôtel, départ pour Padoue. Universitaire et mystique, Padoue, ville grouillante d’activité, a la chance de posséder un étonnant Patrimoine médiéval : la chapelle Scrovegni, construite et décorée de fresques de Giotto aux alentours de 1305-1306. Cette petite chapelle est un des hauts-lieux de la peinture européenne et une date clé dans l’histoire de l’art. Naturalisme, dramatisation, sens du volume sont au service de scènes de la vie de la Vierge et du Christ. Le centre médiéval de la cité et les différentes places : la piazza delle erbe, la piazza della frutta, la piazza dei signori et la piazza del DuomoDéjeuner libre. Dîner et nuit à Padoue.

    J9. Jeudi 03 juillet 2014. Le matin, départ vers Venise en train. Cœur palpitant de la vie vénitienne, centre religieux, politique et social de la cité, la place Saint-Marc offre une magnifique synthèse de mille ans d’architecture, mêlant styles Renaissance, byzantin et gothique… D’une absolue magnificence, la basilique Saint-Marc est l’édifice le plus représentatif de l’architecture religieuse byzantine qui nous soit parvenu. Un immense cycle de mosaïques sur fond d’or, l’époustouflante Pala d’Oro rutilante d’or et de pierres précieuses, tels sont les trésors que nous pourrons admirer dans l’église officielle de la Sérénissime, autrefois qualifiée de « Chiesa d’Oro » (« église d’or ») Résidence des Doges et siège du gouvernement, joyau de l’architecture gothique, le Palais Ducal est l’écrin de splendides décors auxquels participèrent Palladio, Titien, Véronèse, Tintoret ou encore Palma le Jeune : leurs toiles enchâssées dans les murs et plafonds entouraient ainsi les instances de la République qui se réunissaient ici. Puis retour direction Padoue par le train. Déjeuner libre.. Diner et nuit à Padoue.

    J10. Vendredi 04 juillet 2014. Après le petit déjeuner, route vers La Ricamarie, route vers la France. Déjeuner libre en cours de route. Arrivée en fin d’après-midi. 

02 juin 2014 – Repas de l’Eté

IMG_0736 Comme à l’accoutumée, l’équipe des bénévoles de l’ACFP a préparé une superbe journée festive pour clôturer cette période très active, avant tous ne partent en vacances pour un repos bien mérité. Près de 145 inscriptions ont été enregistrées, c’est bien la preuve que la grande majorité de nos adhérents, accompagnés par des membres de leur famille ou par des amis, sont friands de ce type de manifestation. Nous sommes très honorés par leur fidélité. Tous les inscrits qui avaient demandé une tablée particulière ont été entendus, nous avons établi un plan des tables et le positionnement de chacun. Nous avons passé un excellent après-midi, ambiance très amicale, très conviviale, tous les ingrédients pour que la réussite soit au rendez-vous. Après un apéritif, au choix de chacun, le repas a été servi  avec une entrée de charcuterie et jambon, puis une cuisse de pintade accompagnée d’un plat au four et quelques légumes. On termine enfin par les fromages, la pâtisserie, le café ou l’infusion.  Dans le courant de l’après midi, certains se sont regroupés autour d’une chaine pour écouter , chanter et même danser sur les musiques de leur choix. Une expérience à renouveler l’an prochain.   IMG_0734

17 et 18 mai 2014 – La Camargue

LA CAMARGUE

Traditions camarguaises entre terre et mer

Nous sommes partis à la découverte d’une magnifique région éclairée de la lumière chaude et éclatante du soleil du sud de la France. Nous avons admiré les monuments romains d’Arles. Nous avons été éblouis par la magie des paysages de la Camargue avec ses grandes étendues d’eau, ses rizières, ses taureaux et ses chevaux, et ses montagnes de sel. Entre terre et mer, entre traditions et culture, cette escapade a enchanté tous nos voyageurs.

Voici notre programme
Samedi 17 mai 2014 – Arles
Nous arrivons en car dans la région vers midi, juste pour le déjeuner programmé dans un restaurant à Arles. Nous avons droit à un menu typiquement local, avec notamment et comme il se doit « la Salade Camarguaise et la Gardiane de taureau »
L’après midi, nous visitons ave une Guide le centre historique d’Arles, une ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est riche de monuments antiques romains tels l’amphithéâtre, le théâtre, le Forum et sa superbe cathédrale romane Saint Trophime avec un portail magnifiquement sculpté. En soirée, nous sommes installés à l’hôtel Plaza, pour le dîner et la nuit..

Dimanche 18 mai 2014 – La Camargue
Nous avons passé la journée dans les paysages enchanteurs de la Camargue. Dès le matin, nous visitons Aigues-Mortes, cette citadelle posée au milieu des étangs et d’où le roi Saint Louis est parti en croisade en Orient. Peu avant midi, nous embarquons sur une des péniches Isles de Stel, pour une croisière sur le Rhône. Clou de notre escapade, le déjeuner sur la péniche, au cours de la croisière. C’est un moment idéal pour faire connaissance avec la faune et la flore locales : les photos ne manquent pas !
L’après midi, nous visitons le typique village des Saintes Maries de la Mer, lieu de pèlerinage autour des reliques des Saintes Femmes et de la statue de la très vénérée Sarah la Noire. Nous repartons vers La Ricamarie en soirée, avec plein de bons souvenirs de cette escapade dans le sud de la France..

01 - 20140517_12053702 - 20140517_120606 03 - 20140517_122309 04 - 20140517_122811_1 05 - IMG_1945 06 - IMG_1947 07 - 20140517_151525 08 - 20140517_152855 09 - IMG_1949 10 - IMG_1950 11 - IMG_195412 - IMG_1956 13 - 20140517_155221 14 - IMG_1957 15 - IMG_1958 16 - IMG_1959 17 - IMG_1966 18 - IMG_1967 19 - IMG_1968 20 - IMG_196921 - IMG_1970 22 - IMG_1977 23 - 20140517_184935 24 - IMG_7800 25 - 20140518_084421 26 - 20140518_101926 27 - IMG_1986 28 - 20140518_110531 29 - 20140518_120600

30 - 20140518_120843 31 - 20140518_121112 32 - IMG_2000 33 - 20140518_123400 34 - 20140518_123433 35 - 20140518_125052 36 - IMG_2002 37 - 20140518_130547 38 - 20140518_131350 39 - IMG_2005 40 - 20140518_132632 41 - IMG_200742 - IMG_2009 43 - IMG_2012 44 - IMG_2015 45 - 20140518_135337 46 - IMG_2017 47 - IMG_2019 48 - IMG_2028 49 - IMG_2030 50 - IMG_2032 51 - IMG_2034 52 - IMG_2035 53 - IMG_2036 54 - IMG_2040 55 - IMG_2041 56 - IMG_2049

Le 8 mars 2014 – Grand Concours Annuel de BELOTE

03 BeloteBelote 1

Notre association a organisé,  le 8 mars 2014,  son traditionnel Concours de Belote,  Salle Valette, Boulevard Maurice Thorez à La Ricamarie.  la Mise était, comme tous les ans, de 10€  par joueur à l’inscription. l’inscription des joueur a débuté dès 14H.  Tous les joueurs ont été primés, ils ont  reçu, chacun, un filet bien garni de produits alimentaires, c’est une tradition.  Les vainqueurs, quant à eux, ont reçu des volailles purement fermières issues en direct de la ferme MARCOU : canard, pintade, poulet de grande qualité.  Au-delà des lots, c’est un après midi de convivialité, de bonne humeur que nous a passé, agrémenté par une tombola garnie de nombreux lots.

Voici les résultats du concours de belote :

1-      LEWADOWSKI  Stéphane 3 631   points
2-      COGNET Jean                            3 604  points
3-      WEGNER Mania                        3 604  (ex-aequo)
4-      WALLERAND Franck            3 572  points
5-      Tous les 4 ont reçu une volaille fermière en plus d’un filet bien garni.
6-      Le dernier du classement, Roger ZOLTASZEK a reçu une belle saucisse en plus de sont filet garni.
Ce même concurrent a gagné le concours sur la longueur du ruban entourant la rosette : 8.21m
Enfin, une belle tombola a distribué de nombreux lots de qualité dont une tablette informatique et un appareil ménager
 

02 Belote

 

FESTIVAL ARTS & CULTURE de La POLOGNE

Notre comité d’organisation, composé de bénévoles de l’ACFP, mais surtout du Souvenir Franco-Polonais, (SFP)  a été contraint d’annuler ce Festival.
Pourquoi  ?
Pour des raisons obscures, nous n’avons pas enregistré un nombre suffisant d’inscriptions, que nous estimions à environ 25 à 30, par rapport au nombre de dossiers envoyés dans presque toute la France, c’est à dire plus d’une centaine. Notre comité a énormément travaillé, et ici, je rends hommage à notre ami Serge BONNET, qui pilotait l’équipe d’organisation, et qui était aussi à l’origine de l’idée de ce Festival. A ces remerciements, j’ajouterai également Emilie BAUDOUIN, notre « secrétaire – assistante, car elle n’a pas compté son temps pour que la réussite de ce projet soit totale.
C’est un travail de longue haleine, souvent ingrat parce que nous heurtions à un mutisme, peut être involontaire mais présent, d’autres associations qui tardaient à nous envoyer leur réponse. Ce qui était surtout dommage, c’est que nous avions reçu le soutien financier du Consulat Général de Pologne, mais aussi, de la ville de La Ricamarie, où devait se réaliser ce Festival, salle Montagnon, sur le boulevard Maurice Thorez. De plus la ville de La Ricamarie mettait à notre disposition gratuitement cette salle, plus du matériel (tables,  chaises, panneaux d’exposition, etc..), et plus encore, le soutien du service de communication pour la réalisation de supports publicitaires.  Par le présent article, nous renouvelons nos remerciements à Monsieur le Consul de Pologne et à Monsieur le maire de La Ricamarie pour le soutien qu’ils nous avaient apporté.
Cette annulation nous a donc terriblement affectés, mais malgré ce découragement, nous gardons en t^te la possibilité de remettre ce projet en place pour une prochaine année. 
Je ne citerai pas tous les membres de ce Comité d’organisation, ils se reconnaîtront, et je leur renouvelle tous nos remerciements, en mon nom, et au nom de Laurent CHISSOS, président du SFP.
Jean RABESCO, président de l’ACFP.

Le 2 Février 2014 – Un repas avec une animation musicale

20140202 07 On se met à table

Chaque année, et depuis le début des années 2000, notre association a organisé un THÉ  DANSANT, au cours duquel se sont produits de nombreux orchestres spécialistes du genre. Conjoncture oblige, ou lassitude des danseurs, d’une manière générale, ce type de manifestation rencontre de plus en plus de difficultés à remplir une salle. L’ACFP fait partie des organisateurs qui en subissent les effets. En effet, depuis deux ou trois ans, nous avons ressenti une sensible baisse de fréquentation, indépendamment de la qualité des orchestres, que ce soit  JO  GOY, ou l’Harmonia de Roche la Molière, le THÉ  Dansant ne fait plus recette.

Le bureau exécutif de l’ACFP a donc décidé, dans sa programmation 2014, de ne plus organiser d’après midi dansant, mais plutôt de s’orienter vers un déjeuner au cours duquel un musicien animerait l’ambiance par de la musique issue de ses instruments, ou bien des musiques enregistrées. C’est ce que nous avons mis en place le 2 février 2014, salle Montagnon à la Ricamarie. Pour une première fois, nous avons réuni pas moins de 100 couverts, autour d’un repas préparé et servi par Monsieur  Eric  FAVIER, traiteur très connu et apprécié dans notre ville. La fréquentation aurait pu être beaucoup plus importante si la veille, le 1er février 2014, nos amis de l’Harmonia de Beaulieu Roche la Molière n’avaient organisé leur Fête Bavaroise, prévue initialement 10 jours plus tard. Certes, cette ‘concurrence’ imprévue a pu quelques peu influencer notre manifestation, mais nous avons réuni la plupart de nos plus fidèles adhérents, parents et amis, auxquels se sont également joints quelques autres, déjà présents la veille dans l’autre manifestation. Je l’ai déjà fait, mais ils se reconnaîtront à la lecture de cet article, je tiens une nouvelle fois à les remercier pour leur fidélité.

A compter de 12h, nous avons offert un apéritif au choix à tous les participants dès leur arrivée, au cours duquel nous ont rejoint tous les principaux élus de l’Ondaine qui nous ont fait l’honneur de venir nous saluer. Je tiens également à les citer, même si nous sommes actuellement en période électorale, car ces élus ont soutenu, et soutiennent toujours notre association, au-delà de toute idée politique. Je rappelle au passage que la politique au sens partisan du terme n’a pas de place dans notre association. Il s’agit de Mrs CINIERI, député de notre circonscription, BARNIER, Conseiller Général et maire du Chambon Flles, et de Marc FAURE, maire de La Ricamarie. C’est un moment d’échanges où adhérents et élus peuvent évoquer les sujets les plus divers autour d’un verre.

Voilà enfin le menu que nous avait préparé Monsieur FAVIER : une entrée ‘terre-mer’ accompagnée de charcuterie, des filets de volaille sauce morilles accompagnés d’une terrine de légumes et d’une timbale de riz. Enfin fromages et dessert clôturent ce repas. Les boissons n’étant pas comprises dans le coût de l’inscription, le Bar est resté ouvert en permanence pour le service des boissons : vin rouge ou rosé, eaux minérales, thé, café, et pour les amateurs, du champagne ! Tous les participants ont bien apprécié la qualité de ce menu, servi par une équipe de serveurs spécialistes autour de Messieurs FAVIER, père et fils. Nous leur adressons nos vifs remerciements pour leur gentillesse et leur disponibilité, toujours à l’écoute des demandes de nos convives.

Tout au long de l’apprès midi, l’animation musicale a été assurée par un adhérent bénévole, amoureux de la musique, et musicien lui-même. Il s’agit de notre ami Patrick SMAJDOR, qui avait installé ses instruments, son matériel sur la scène et qui proposait à la salle des musiques du folklore polonais ou slave, mais aussi de la musique moderne très appréciée par les danseurs. il y en a eu pour tout le monde et tous les goûts. Encore merci Patrick pour ta gentillesse et ta passion que tu nous as fait partager tout au long de cet après midi. Une première expérience que notre association souhaitera renouveler.

18 janvier 2014 – Assemblée Générale Annuelle

Comme chaque année, les dirigeants de l’ACFP rendent compte de la gestion de l’association à l’e,semble de ses adhérents. Pour l’occasion, toutes les personnalités locales, politiques parce qu’elles représentent la tutelle, mais également  culturelles, parce qu’elles sont les partenaires de notre association,  toutes sont chaleureusement invitées. Monsieur le Consul Général de Pologne à Lyon, et Monsieur le député de notre circonscription s’étaient fait excuser. Monsieur FAURE, maire, et Monsieur BARNIER, Conseiller Général, ainsi que le Père Zdzislaw POCZATEK ont honoré la table officielle autour du président et de son bureau statutaire : Mesdames GRANOUILLET (vice présidente) et TOURNAYRE, (secrétaqire) et Monsieur SIBAUD  (vice- président).

Dès leur arrivée,  les adhérents ont renouvelé  en masse leur inscription pour 2014, nous en avons  enregistré 77 adhésions dans la seule après midi,  dont 9 nouvelles !   Le président Jean RABESCO a ouvert la séance en accueillant toutes les personnalités et tous les adhérents venus très nombreux, au grand étonnement des maires. Après les différents rapports : moral, d’activité et financier, ils ont été approuvés à l’unanimité. Ensuite, les élus chacun à leur tour, se sont félicités et que tant d’adhérents soient présents pour un samedi après midi, ce qui témoignait, selon eus, d’une profonde fidélité et d’une vivacité dans notre association. Le président a déclaré combien il en était fier. Le programme 2014, a ensuite été commenté par Messieurs SIBAUD et RABESCO,  notamment pour les sorties touristiques prévues  :

  • Un repas avec animation dansante assurée par un adhérent, le 2 février 2014, dès 12h, Participation demandée : 20€ hors boissons, salle Montagnon à La RICAMARIE,  Ilfaut s’inscrire sans tarder auprès des responsables, car il faudra commander les repas  à notre traiteur au plus tard le 27 janvier 2014.
  • Un weekend le 17 mai 2014 qui nous emmènera dans la vallée du Rhône jusqu’à Marseille où nous irons déjeuner sur un des plus grands bateaux de croisière de la Méditerranée. Il faut s’inscrire sans tarder car notre voyagiste nous impose un délai de réservation. D’autres visites seront programmées pour ce weekend ,  en cours de préparation, on peut déjà s’inscrire auprès des responsables.
  • Un grand voyage en Italie du nord, fin juin, pour 10 jours qui nous emmènerons de Venise à Rome et Naples, en passant par la Côte Amalfitaine, puis Florence, Pérouse, et Pise. Bref, un large panel des grands lieux touristiques de ce beau pays. Il faut s’inscrire sans tarder car les places sont limitées à 42, et nous enregistrons actuellement 20 demandes.

Voilà, pour l’essentiel, ce qui a été présenté à notre assemblée. Le moment du partage de la Galette des Rois est venu, il a réuni tout le monde devant un buffet où ont été proposés un boisson fraîche et une part de Galette ou de Brioche selon les goûts. Une réunion de bonne tenue, appréciée par des élus très satisfaits du bon fonctionnement de notre association, de la rigueur de sa gestion, et de la dynamique présente entre tous les sociétaires. Une amitié s’est désormais installée entre tous, un plaisir toujours intense pour se retrouver dès que l’occasion se présente.  Je suis très fier de tout cela, et c’est une forme de récompense face à l’énorme travail qui est accompli chaque jour par l’équipe dirigeante,  pour assurer de façon permanente l’activité, les sorties, les manifestations diverses, pour le plus grand plaisir de nos adhérents.  Merci à tous.