14 Septembre 2012 – La Versanne

C’est le 14 septembre 2012 que les trois communes : La Versanne, Le Chambon Feugerolles et La Ricamarie, en association avec le Parc Régional du Pilat, ont inauguré le nouveau sentier qui nous emmène jusqu’à la clairière où furent massacrés les jeunes résistants, le 20 juillet 1944. Le site est officiellement dénommé : « Le Maquis des Loges de Monteux« . Messieurs GEOURJON, BARNIER et FAURE, les maires des trois communes, mais également Madame Maria CZECHOWICZ, vice-Consul de Pologne, ont procédé à cette inauguration en présence de nombreuses personnalités, élus et membres d’associations patriotiques d’anciens combattants, avec notamment le Souvenir Polonais en France et ses portes drapeaux.

Cette cérémonie fut empreinte d’une grande émotion, une foule importante était présente pour honorer ces jeunes Morts pour la France. Madame ROVERA, adjointe au maire du Chambon Flles apportait quelques commentaires sur les circonstances de ce drame, expliquant entre autre comment le jeune ROUBY se réfugia pour échapper aux agresseurs allemands. Recueillies devant la stèle, entourées par les portes drapeaux,  les personnalités ont déposé leurs gerbes. Monsieur GEOURJON a commenté les différentes étapes qui ont conduit les municipalités à restaurer le site, puis les maires et Madame le Consul ont pris la parole afin d’apporter leurs témoignages en l’honneur des résistants. Parmi les personnes présentes, nous pouvions noter quelques membres de la famille des défunts  : Monsieur Léon CIACHERA, neveu des deux frères ; Mesdames Sabine PYTEL et Anna KACZMAREK, soeurs de Teresa ZOLKOWSKA ; Madame Staszia KONICKI, soeur de Paul BUCK.

Monsieur FAURE, maire de La Ricamarie, ville organisatrice pour cette année 2012,  a ensuite invité tous les participants à un vin d’honneur suivi d’un casse-croûte, servis à la résidence de La Récamière.

Je profite de cet article pour vous informer que la ville de La Ricamarie a entrepris la restauration complète du monument dédié à ces résistants, érigé dans le vieux cimetière de la Ricamarie, et inauguré en juillet 1946. Originellement bâti en ciment, mais usé et dégradé par le temps, ce monument national va retrouver une nouvelle image grâce à l’initiative de la municipalité ricamandoise. Je tiens à saluer, là aussi, cette démarche qui honore l’ensemble de la communauté d’origine polonaise de la vallée de l’Ondaine. Je vous tiendrai bien sûr informés dès que cette restauration sera terminée.

Vous pouvez deposer un commentaire a l'aide du formulaire ci-dessous.

Commenter cet article